gototop

Liens très utiles

Liens JMT :

Lien vers e-sidoc

glpi
Liens éducation :
education gouv Eduscol

cned

onisep

academie_creteil

logo apb

Liens information/ prévention  : SEINE_ET_MARNE_LE_DEPARTEMENT
jeunes violences ecoute torcy-logotypo2

Théâtre

Se pourrait-il que ce soit nous ?

L'option théâtre du lycée se met en scène

Les élèves de première et de terminale de l'option théâtre, encadrés par M. Guyard, présentent leur travail annuel ce samedi 23 mai à 18h15 à la Ferme du Buisson dans le cadre de "Mai en scène".

8758765238_a9e00c1223_b1Les élèves de l'option pour le spectacle de mai 2013 (photo de A. Richard).


Humanité et déshumanité

Humanité / inhumanité. Tel était le thème de travail lancé en septembre pour le groupe d’élèves de première et terminale, soit bien avant les événements de janvier qui n’ont pas été sans écho sur le projet collectif. La forme présentée, d’une trentaine de minutes pour tenir compte des contraintes de présentation à la Ferme du Buisson, ne présente qu’une partie du travail élaboré tout au long de l’année. Elle témoigne de la façon dont les élèves se sont emparés de ce thème, en particulier lors des séances de travail en présence de Gwendal Anglade, membre du collectif In Vitro qui inscrit l’improvisation au cœur de son processus de création, mais aussi au travers de textes de différents dramaturges européens contemporains comme Joël Pommerat, avec La réunification des deux Corées, Dennis Kelly, avec Love and Money, Dario Fo et Franca Rame, avec Récits de femmes et autres histoires et d’un certain nombre de textes non théâtraux en particulier extraits d’Une saison de machettes de Jean Hatzfeld. 
Vous pourrez y découvrir :

 

Aurélie Aubourg, Lisa de Campos, Krysty Dolhen, Tania Dos Reis Pereira, Ludivine Gauthier,Solène Gautier, Amandine Hassani, Anaïs Lepinte, Maëva Lohier, Ludovic Pineau Godard, Lucie Rémy, Lucile Renault, Kimberly Tang, Victoria Verron, Caroline Winicky, Raïssa Abdallah (élèves de 1ere)

Laureen Alger, Kassim Camara, Nassima Ghebghoub,  Marcia Guigui, Lise Macouangou-Nsoko et Simon Orojian (élèves de terminale)


RDV samedi à 18h15 à la Ferme du Buisson, venez nombreux !


Mis à jour (Samedi, 18 Février 2017 23:53)

 

Parcours du spectateur 2014 2015

Une découverte des lieux et des formes diverses du spectacle vivant

Vous trouverez ci-dessous les premiers éléments du parcours de spectateur proposés cette année 2014-2015 aux élèves membres de la MDL.
Du fait d'un nombre limité de places pour la plupart de ces propositions, il vous faut vous inscrire auprès de M. Guyard dès que possible pour celles qui vous intéressent, l'inscription n'étant valide qu'après règlement.
Pour que la question financière ne soit pas un frein trop dur à cette pratique de spectateur, les tarifs de place les plus avantageux sont négociés, et le lycée et la maison des lycéens ont décidé de soutenir financièrement l’opération pour réduire encore le coût des sorties.
Si votre enfant est adhérent  à la Maison des lycéens, le tarif maximum qui sera demandé pour une sortie sera de 5 euros (même si souvent le coût réel de la place sera bien plus élevé), mais il est possible également de souscrire à un forfait « illimité » annuel au tarif de 25 euros pour l’ensemble des spectacles auxquels votre enfant se rendra (chèque à l’ordre de la « maison des lycéens »). S’il n’est pas adhérent, le tarif du coût réel de la place sera demandé, variable selon les spectacles et les théâtres.
Mois de septembre 

Samedi 27 septembre au Théâtre des Abbesses à Paris à 19h (rdv sur place à 18h30) : La Noce - Derniers remords avant l’oubli - Nous sommes seuls maintenant

intégrale du collectif in vitro, mise en scène Julie Deliquet

Il s’agit d’un parcours de trois pièces de théâtre, chacune d’une durée d’environ 1h20 pour une durée totale de 4h30.  Il y a un entracte entre chaque pièce. La même compagnie joue les trois pièces, une compagnie dont le travail repose sur beaucoup d’improvisations. Trois pièces autour de réunions familiales et des crises qu’elles suscitent.

La noce : pièce de Bertold BRECHT, qui a pour cadre un dîner de noces avec la famille proche et quelques amis. Le vin aidant, les plaisanteries, parfois mauvaises, contribuent à ce que les époux ne soient pas forcément « à la noce »…

Derniers remords avant l’oubli : pièce de Jean-Luc Lagarce. Trois amis, deux hommes et une femme, qui ont choisi à un moment de leur vie de partager la même maison achetée ensemble, se retrouvent quelques années plus tard pour décider du sort de cette maison toujours habitée par l’un d’entre eux. Avec le temps, les parcours, mariage, enfants, les ont éloignés les uns des autres, et le devenir de la maison entraîne un désaccord qui révèle d’autres remords.

Nous sommes seuls maintenant : ici le dîner de famille élargi à quelques amis et voisins invités se passe dans une maison de campagne. Ici encore, au fil de la soirée, des discussions et en particulier d’un jeu de la vérité qui tourne mal, le rire laisse parfois place aux larmes. (pièce écrite par la compagnie à partir d’improvisations)

Pour en savoir plus,  et voir un extrait : http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-lanocederniersremordsjdeliquet-752

Possibilité de venir voir un, deux ou les trois spectacles : prévenir à l’avance. 

Tarif hors MDL et parcours : 10 euros

 

 

Mois d'octobre : 

Dimanche 5 octobre au Théâtre de la Ville à Paris à 17h (rdv sur place à 16h30) : Idiot ! Parce que nous aurions dû nous aimer, pièce adaptée du roman de Feodor Dostoïevski mise en scène par Vincent Macaigne. Durée 3h30 avec entracte

(Pour les élèves de terminale en priorité)

Le personnage principal, Mychkine, un prince désargenté, est un homme bon, mais sa bonté le fait apparaître comme naïf voire idiot. Il se retrouve par hasard mêlé à un projet de mariage concernant, une jeune femme très belle, Nastassia Filippovna, courtisée par plusieurs hommes, mais dont le seul amant est Totzky, son tuteur de 55 ans qui l'a élevée et en a fait sa maîtresse dès la petite adolescence...

Lors de la soirée d'anniversaire de Nastassia Filippovna, le prince Mychkine voit un jeune homme qu'il a déjà rencontré, Parfione Semionovitch Rogojine, arriver ivre et offrir une forte somme d'argent à la jeune femme pour qu'elle le suive. Le prince perçoit le désespoir de Nastassia, et voudrait la sauver. Il lui propose de l'épouser. Après avoir accepté son offre, elle s'enfuit pourtant avec Rogojine. Constatant leur rivalité, Rogojine tente de tuer le prince, mais ce dernier est sauvé par une crise d'épilepsie qui le fait s'écrouler juste avant le meurtre.

Se trouvant du jour au lendemain à la tête d'une grande fortune, Mychkine va développer un amour profond pour un autre jeune fille, Aglaïa (Aglaé) Ivanovna. Mais celle-ci le tourne à plusieurs reprises en ridicule devant tout le monde. Finalement, il renonce à Aglaïa pour tenter de sauver Nastassia Filippovna en l'épousant. Nastassia aime le prince, mais elle se considère définitivement souillée par sa liaison avec Totzky et, le jour du mariage, elle s'enfuit à nouveau avec Rogojine. Un assassinat s’ensuit…

Tarif hors MDL et parcours : 10 euros

L’adaptation et la mise en scène de Vincent Macaigne s’annoncent pleines de bruit et de fureur : le théâtre de la ville la déconseille aux moins de 16 ans…

Pour en savoir plus : un entretien avec le metteur en scène et quelques photos de spectacle à l’adresse suivante : http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-idiotparcequenousaurionsvincentmacaigne-739

 

Dimanche 12 octobre au Théâtre de l’Odéon à Paris à 15h (rdv sur place à 14h30) : Les nègres, pièce de Jean Genet mise en scène par Robert Wilson (durée environ 2h)

Quand la Cour, composée d’une reine, d’un juge, d’un valet, d’un missionnaire et d’un gouverneur, accuse les Nègres d’un crime, ces derniers deviennent comédiens. Ils se réunissent dans un lieu clandestin pour jouer à la tragédie classique devant la Cour juge. Ils répètent pour la énième fois Le Meurtre de la Blanche et inventent alors la mort, la vie et l’amour. Les Nègres jouent à paraître ce qu’ils sont déjà et à être ce qu’ils ne sont pas. Non loin, une révolte se prépare.

Pour en savoir plus, et voir quelques photos de répétition : http://www.theatre-odeon.eu/fr/2014-2015/spectacles/les-negres

Tarif hors MDL et parcours : 12 euros

Mis à jour (Samedi, 18 Février 2017 23:52)

 

Samedi 31 mai à 17h15 : les élèves de l'option théâtre en scène à la Ferme du Buisson

À l'occasion du festival "mai en scène"samedi 31 mai, à 17h15, un groupe d'élèves de l'option théâtre du lycée proposera une adaptation du spectacle qu'ils ont présenté à l'épreuve du baccalauréat . Il s'agit du fruit d'un projet collectif partagé par des élèves de terminale, de première, de seconde, d'anciens élèves qui tout au long de l'année ont appris à échouer ensemble, à ressayer ensemble, à construire ensemble sous la direction du comédien et metteur en scène Laurent Bellambes et de leur enseignant Philippe Guyard

Titre : Est-ce vraiment ça que je veux ?

Le spectacle puise dans trois pièces de trois dramaturges européens, le britannique Dennis Kelly, le suédois Lars Noren et l’allemand Falk Richter, trois écritures contemporaines du désarroi, de la dissolution, de la crise morale, affective et sentimentale dont se sont saisis les élèves au gré de lectures, de résonances et d’essais.
Des interrogations confrontées, des cris de consciences malmenées, des révoltes de la solitude et de l'isolement.

L'occasion de découvrir autrement Laureen ALGER, Julie ANTONETTI, Aurélie AUBOURG, Brian BAYLE, Stéphane BESSON, Naïda BOULOU, Bastien DELAGNEAU, Tania DOS REIS PEREIRA, Sonya DURAND-MAILHOL, Nassima GHEBGBOUG, Marcia GUIGUI, Estelle HADJADJ, Léa JAMES, Keryann LAMIRAULT, Lise MACOUANGOU NSOKO, Justine MOUGENOT,  Mallaury MOUCHEL, Simon OROJIAN, Jérémy PIPART, Steven PLUQUET, Victoria VERRON.

Mis à jour (Samedi, 18 Février 2017 23:53)

 

Un lycéen de Jean Moulin membre du premier jury lycéen d'un festival de théâtre

Le festival de théâtre « Impatience » organisé par le 104 et le théâtre du Rond-Point à Paris, a pour caractéristique de programmer les spectacles de jeunes compagnies auxquelles il offre l'occasion de mieux faire connaître leur travail auprès du grand public.

Sur plus de 400 projets candidats, sept spectacles ont été retenus cette année.

Pour la septième édition d' « Impatience », le théâtre du Rond-Point et le 104, avec Télérama, ont décidé d'attribuer pour la première fois un prix lycéen en même temps que le prix des professionnels qui existait déjà. Une dizaine de lycéens venant de différents établissements de la région parisienne se sont réunis pour la première fois au 104 ce mercredi 14 mai, parmi lesquels un élève de première de l'option théâtre du lycée, Simon Orojian.

Après avoir vu les 7 spectacles, le jury proclamera son choix le samedi 7 juin à 21h au 104.

Mis à jour (Vendredi, 16 Mai 2014 10:54)

 

Tous en scène

atelier theatre

L'atelier théâtre

Animé par M. Philippe GUYARD :
Professeur d’Histoire et Géographie au lycée Jean Moulin

L'atelier théâtre existe au lycée Jean Moulin depuis octobre 1996. Animé d'abord seulement par quelques enseignants, cet atelier a bénéficié à partir de septembre 2000 d'un partenariat avec la Ferme du Buisson: les élèves ont pu ainsi profiter de rencontres et de stages de travail avec les artistes professionnels impliqués dans la programmation annuelle de la Ferme du Buisson (Acteurs, metteurs en scène, danseurs, circassiens).

atelier theatre photo de groupe 1

L'atelier théâtre est ouvert à tous, et regroupe des élèves de toutes les classes. Il est bien évidemment gratuit et ne nécessite aucune formation préalable.

Il a lieu généralement le mercredi après-midi, sur un rythme globalement hebdomadaire et pour une durée d'environ deux heures.

Cependant pour les interventions des artistes professionnels dans la cadre du partenariat avec la Ferme du Buisson, nous avons tendance à privilégier la forme des "stages" organisés sur un week-end : samedi après-midi et dimanche tout entier. Cela permet un travail approfondi et deux jours passés ensemble dans un même effort créatif crée des liens solides entre les membres de l'atelier.

Le travail est organisé chaque année autour d'un lieu ou d'un thème particulier.

A partir de ce thème, improvisations, travaux d'écriture, textes empruntés au répertoire contemporain constituent des directions que nous cherchons au fur et à mesure de l'année à explorer et à approfondir.

En savoir plus sur l'option au bac :

Création et activité artistiques : Théâtre

Explorer divers lieux et formes en relation avec la création artistique contemporaine Apprécier les enjeux économiques, humains et sociaux de l’art Découvrir la réalité des formations et métiers artistiques et culturels.

Programme détaillé : lire page 11.

 

 

Mis à jour (Samedi, 18 Février 2012 20:41)

 

lilie_connect

MDLJMT

Vous pouvez suivre l'association des lycéens appelée la Maison Des Lycéens.

Nos partenaires

La banque de France

Nouveau_logo_ferme_du_buisson

logo_umlv

crous_creteil