gototop

Liens très utiles

Liens JMT :

Lien vers e-sidoc

glpi
Liens éducation :
education gouv Eduscol

cned

onisep

academie_creteil

logo apb

Liens information/ prévention  : SEINE_ET_MARNE_LE_DEPARTEMENT
jeunes violences ecoute torcy-logotypo2

Le projet Actions Lycéennes en seconde

L'EMC, présentation

Un nouvel enseignement remplace depuis la rentrée 2015 l'ECJS, il s’agit de l’EMC, ou Enseignement Morale et Civique.

"L'objectif de l'EMC est d'associer dans un même mouvement la formation du futur citoyen et la formation de sa raison critique. Ainsi l'élève acquiert-il une conscience morale lui permettant de comprendre, de respecter et de partager des valeurs humanistes de solidarité, de respect et de responsabilité." (source : éduscol)

Actions Lycéennes

ActionLycenne_2.0_1Les professeurs en charge de l'EMC ont décidé de monter un projet, intitulé « Actions lycéennes » permettant une progression sur les trois niveaux. Ce projet fait la part belle à la mise en action des élèves, à travers notamment des projets en collaboration avec des associations.

 

Il s’agit pour nous de guider l’élève-citoyen vers un apprentissage de l’autonomie à travers trois grandes thématiques :

  • Les droits fondamentaux et les libertés en seconde générale et technologique ;

  • L’élaboration de l’information, son traitement et ses usages en premières générales ou technologiques ;

  • La citoyenneté en action et la lutte contre les discriminations en terminales générales ou technologiques.

10 jours pour signer

10j_lilieDans ce cadre, l’association Amnesty International travaille depuis deux années aux côtés des élèves de seconde sur la question des droits humains. Traités tout au long du premier trimestre dans le cadre des cours d’EMC, les droits de l’Homme sont mis à l’honneur à travers une campagne de pétitions portée par Amnesty International intitulée « 10 jours pour signer ». Nos élèves de seconde participent donc à cette campagne de recueil de signatures au sein de l’établissement ou dans le cadre privé.

Des résultats engageants

Chaque année, la campagne "10 jours pour signer" permet d'améliorer le sort des personnes pour lesquelles Amnesty International se mobilise. Les élèves qui étaient en seconde en 2015-2016, ont ainsi vu cinq cas sur les dix qu'ils avaient défendu se dénouer positivement.

En décembre 2016, nombre de nos élèves se sont mobilisés autour du cas d'Annie Alfred, jeune fille albinos du Malawi, qui risquait d'être pourchassée et tué en raison de sa pathologie. Début 2017, le Malawi a modifié sa legislation, indiquant que "désormais toute personne menaçant la vie d'une personne albinos sera emprisonnée à perpétuité".


Mis à jour (Lundi, 27 Février 2017 15:51)

 

1467 signatures récoltées lors des "10 jours pour signer"

Bravo à nos élèves qui se sont mobilisés

Pour la deuxième année consécutive, les élèves des classes de seconde générale et technologique se sont investis dans la campagne de recueil de signatures d'Amnesty International intitulée "10 jours pour signer".  Ils ont récolté près de 1500 signatures !

 

"10 jours pour signer", explications

Il s'agit de défendre 10 personnes ou communautés dont les droits sont bafoués en récoltant un maximum de signatures.

Voici les cas défendus cette année : 

Annie Alfred (Malawie) : fillette de 10 ans atteinte d’albinisme, qui risque d’être pourchassée et tuée par ceux qui pensent que les albinos ont des pouvoirs magiques.

Zeynab Jalalain (Iran) : militante kurde, torturée, condamnée à perpétuité pour ses activités politiques.

Shawkan (Egypte) : photojournaliste en prison depuis trois ans après avoir été torturé pour avoir couvert la répression violente qui a touché les partisans de Mohammed Morsi.

Máxima Acuña (Pérou) : paysanne et militante harcelée car elle se bat contre une compagnie minière qui veut l’expulser.

Peuples autochtones de Peace River (Canada) : les militants des droits autochtones se battent pour le respect des accords passés par le Canada, sensés protégés leurs terres ancestrales, aujourd’hui menacées par la construction d’un mégabarrage.

Johan Teterissa (Indonésie) : torturé, il est emprisonné depuis 10 ans pour avoir brandi un drapeau nationaliste.

Bayram et Giyas (Azerbaïdjan) : tabassés et emprisonnés pour avoir écrit un graffiti politique sur la statue du père de l’actuel Président et avoir posté la photo sur facebook.

Fomusoh Ivo Feh (Cameroun) : condamné à 10 ans de réclusion pour avoir envoyé un sms ironique.

Edward Snowden (USA) : lanceur d’alerte, il est exilé en Russie car il risque des années de prison pour espionnage.

Eren Keskin (Turquie) : critique envers les autorités turque, cette ancienne journaliste, aujourd’hui avocate, est constamment traînée devant les tribunaux par le gouvernement.

160p_H_Snowden

 

Quel poids ont ces signatures ?

L'année dernière, nos secondes avaient déjà participé à cette campagne. Depuis, c'est la moitié des cas défendus qui ont vu leur situation s'améliorer (reconnaissance de droits, libération de prison...). Cette campagne de signatures a donc un réel impact !

 

La suite du travail

Dans deux semaines, chaque élève de seconde choisira l'une de ces personnes et lui écrira une carte, avec le professeur en charge de l'EMC, mais aussi les professeurs de langue et de français. 

Le travail avec Amnesty International est en effet un vrai projet d'équipe, porté par les professeurs en charge de l'EMC.

Mis à jour (Lundi, 27 Février 2017 15:45)

 

10 jours pour signer : 2e édition à JMT !

Un partenariat dans le cadre de l'EMC

Les professeurs en charge de l’enseignement intitulé Enseignement Moral et Civique ont monté un projet intitulé « Actions Lycéennes ». Ce projet fait la part belle à la mise en action des élèves, à travers notamment des projets en collaboration avec des associations.

ActionLycenne_2.0_1


10 jours pour signer

Les secondes générales et technologiques vont participer à une action menée avec l’association Amnesty International qui s’appelle « 10 jours pour signer ». Cette ONG propose du 2 au 11 décembre une campagne de pétitions pour 10 personnes dont la détention se fait dans la violation des Droits de l’Homme. Les élèves de seconde ont sélectionné par groupe de trois l’un des détenus, et ils doivent recueillir des signatures. Les pétitions seront ensuite envoyées aux dirigeants de chaque pays. Cette action n’est pas nouvelle, et elle a déjà permis la libération de plusieurs de ces personnes injustement emprisonnées.

10j_lilie

 

Vous pouvez participer à l’action en signant pour chacun des détenus, mais une seule fois par détenu !

Les personnes proposées par Amnesty International sont :

Annie Alfred (Malawie) : fillette de 10 ans qui souffre d’albinisme, qui risque d’être pourchassée et tuée par ceux qui pensent que les albinos ont des pouvoirs magiques.

Zeynab Jalalain (Iran) : militante kurde, torturée, condamnée à perpétuité pour ses activités politiques.

Shawkan (Egypte) : photojournaliste en prison depuis trois ans après avoir été torturé pour avoir couvert la répression violente qui a touché les partisans de Mohammed Morsi.

Máxima Acuña (Pérou) : paysanne et militante harcelée car elle se bat contre une compagnie minière qui veut l’expulser.

Peuples autochtones de Peace River (Canada) : les militants des droits autochtones se battent pour le respect des accords passés par le Canada, sensés protégés leurs terres ancestrales, aujourd’hui menacées par la construction d’un mégabarrage.

Johan Teterissa (Indonésie) : torturé, il est emprisonné depuis 10 ans pour avoir brandi un drapeau nationaliste.

Bayram et Giyas (Azerbaïdjan) : tabassés et emprisonnés pour avoir écrit un graffiti politique sur la statue du père de l’actuel Président et avoir posté la photo sur facebook.

Fomusoh Ivo Feh (Cameroun) : condamné à 10 ans de réclusion pour avoir envoyé un sms ironique.

Edward Snowden (USA) : lanceur d’alerte, il est exilé en Russie car il risque des années de prison pour espionnage.

Eren Keskin (Turquie) : critique envers les autorités turque, cette ancienne journaliste, aujourd’hui avocate, est constamment traînée devant les tribunaux par le gouvernement.

 

N’hésitez pas à poser des questions aux secondes pour en savoir un peu plus sur les détenus, ou à aller faire un tour sur le site d’Amnesty International.

Vous pourrez parler avec des militants d’Amnesty International le vendredi 2 décembre.

Voici le site internet de la campagne, qui sera actif en décembre : www.10jourspoursigner.org/.

Mis à jour (Samedi, 18 Février 2017 01:04)

 

2983 signatures récoltées pour "10 jours pour signer" !

Des élèves-citoyens en action

Les professeurs en charge de l'EMC (Education Morale et Civique) dans les classes de 2des générales et technologiques ont proposé aux élèves de se mobiliser aux côtés d'Amnesty International pour la campagne "10 jours pour signer" !

Les professeurs entendent ainsi faire des élèves des acteurs de la vie sociale et civique, tout en les sensibilisant aux droits de l'Homme.

ActionLycenne_2.0_1

Un partenariat avec Amnesty International 

Les membres du bureau de Lognes d'Amnesty International accompagnent nos élèves tout au long de l'année dans le cadre d'"Actions Lycéennes !" qui rassemble les divers projets en EMC du lycée.

C'est ainsi que des bénévoles d'Amnesty ont lancé la campagne "10 jours pour signer !" le vendredi 4 décembre dans le hall du lycée en compagnie des élèves de seconde.

10j_lilie

 

"10 jours pour signer"

Amnesty International propose lors de cette campagne 10 atteintes aux droits de l'Homme subies par des individus ou des collectifs.

Cette année, les personnes pour lesquelles se sont mobilisés l'association et les élèves sont :

Albert Woodfox (USA) : militant des blacks panthers, encore en prison alors que le jugement a été cassé.

Fred Bauma et Yves Makwambala (RDC) : militants du mouvement Filimbi arrêtés et détenus depuis mars 2015, ils encourent la peine de mort.

Waleed Abu Al-Khair (Arabie saoudite) : défenseur des droits humains (notamment avocat de Raif Badawi) il purge une peine de 15 ans d'emprisonnement.

ostas (grèce) : victime, avec son campagnon, d'une attaque raciste et homophobe.

"collectif" Burkina Faso : le mariage forcé des jeunes filles.

Yecenia Armenta (Mexique) : arrêtée, torturée, violée pour qu’elle avoue le meurtre de son mari.

Phyoe Phyoe Aung (Mynamar) : militante d'un syndicat étudiant, emprisonnée depuis mars 2015 avec une centaine d'autres étudiants.

Zunar (Malaisie) : dessinateur qui risque la prison pour quelques tweets

Rania Alabassi et sa famille (Syrie) : disparue avec son mari et ses enfants après avoir été emmenée par des agents gouvernementaux.

Saman Naseem (Iran) : condamné à mort – il était alors mineur -  pour avoir pris part à des actions menées par le Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK).

Les élèves se sont donc mobilisés au sein du lycée, dans leur entourage, dans les lieux publiques pour recueillir un maximum de signatures pour la personne qu'ils ont choisi de défendre.

 

Un beau bilan

Amnesty International envoie ces pétitions aux instances politiques des dix pays. Des résultats concrets obtenus les années précédentes nous laissent espérer que la mobilisation des élèves n'aura pas été vaine.

C'est un total de 2983 signatures qui ont été recueillies par les élèves et envoyées par l'association !

 Les élèves vont continuer à soutenir les détenus en leur envoyant des courriers.

 

Bravo à eux, et merci à ceux qui se sont mobilisés à leurs côtés !

Mis à jour (Jeudi, 16 Février 2017 17:35)

 

lilie_connect

MDLJMT

Vous pouvez suivre l'association des lycéens appelée la Maison Des Lycéens.

Nos partenaires

La banque de France

Nouveau_logo_ferme_du_buisson

logo_umlv

crous_creteil